Le magazine des entreprises du web à Nantes
Vous êtes ici :
Entreprenantes
>
Interviews
fév
11
2011

TransWay, le réseau social au service de l'écologie dans les transports

Les activités de TransWay : Réseau social ; Mobilité

Rencontre avec Nicolas Tronchon, directeur de TransWay, un réseau social dédié au transport et à la mobilité au service de l'écologie, ouvert à tous. 

Les utilisateurs peuvent se servir de leur application mobile GoToo pour déclarer leurs trajets en transport à plus faible empreinte énergétique et en être récompensés. Certains outils de TransWay sont également dédiés aux entreprises. 

TransWay permet, d'une part, aux citoyens de déclarer leurs trajets en transports doux (transports en commun, vélo, covoiturage etc.) au quotidien et de remporter des cadeaux grâce à son application mobile GoTo, lancée il y a quelques jours.
D'autre part, il permet aux entreprises et collectivités d’avoir un retour sur l’utilisation des transports doux  en leur sein, et donc de mieux maîtriser leur empreinte énergétique via l’utilisation du réseau social par les salariés. A l’heure où la réduction de l’empreinte énergétique des entreprises et des collectivités est un enjeu majeur pour la protection de l’environnement, cet échange fut l’occasion de découvrir comment un réseau social peut permettre de s’engager au service des collectivités et des entreprises et de la cause environnementale.

TransWay sort également BabyWay, qui permet de gérer des lignes de pédibus pour les enfants et d'organiser leur transport. 
Nicolas Tronchon nous en dit un peu plus sur GoToo et sur le fonctionnement de TransWay.

EntrepreNantes : Bonjour Nicolas, peux-tu te présenter et présenter ton parcours ?

Je suis simplement une personne qui a un profil à la fois technique et commercial et qui a eu une idée un jour sur la base du projet de TransWay et qui a souhaité créer une entreprise autour de ce projet.

EntrepreNantes : Peux-tu présenter TransWay ?

TransWay, c’est ce que l’on peut appeler une start up, mais en fait aujourd’hui il s’agit plus d’une PME (peut-être bientôt une multinationale). C’est en tout cas une société qui délivre un service et qui permet à différents environnements, différentes personnes de travailler sur l’efficience énergétique de leurs déplacements. On nous définit comme “déclencheur d’éco-mobilité”. Pour ceux qui ne connaissent pas l’éco-mobilité, c’est ce qui permet de définir les déplacements qui, en gros, ne sont pas carbonés. En général pour faire simple, on explique aux gens que c’est ce qui est en opposition avec le déplacement en solo dans sa voiture. Quand on est tout seul dans sa voiture, ce n’est vraiment pas de l’éco-mobilité, quand on fait du vélo c’est beaucoup mieux, et quand on fait de la marche à pied et que l’on prend le bus, c’est excellent. En bref, c’est tout ce qui va définir ces mobilités là.

EntrepreNantes : Comment as-tu eu l’idée de créer TransWay ?

C’est tout simple, je me suis dit un jour : je prends l’avion, je gagne des “Miles”, je prends le train, je gagne des “Smiles”, et finalement, il n’y a rien qui m’incite à faire autrement que de prendre ma voiture tous les jours. Et je me suis demandé comment on pourrait faire pour inciter quelqu’un à changer de comportement et à se dire “Aujourd’hui, au lieu de prendre ma voiture pour aller au bureau, je vais prendre le vélo. En quoi ça va être positif par rapport à mon environnement ? par rapport à mes communautés d’usage (les gens qui font le même trajet que moi) ? Comment cela va me valoriser dans cette citoyenneté ?”.
C’est avant tout pouvoir se mesurer par rapport à son environnement (se mesurer en terme de gain CO2) mais c’est aussi, finalement, appartenir à une même communauté qui est une communauté vertueuse et qui cherche à faire toujours mieux (non pas en terme de dépenses énergétiques mais en terme d’économies de CO2 dans son déplacement).

EntrepreNantes : Quels sont vos concurrents ?

En fait, nous n’avons pas beaucoup de concurrents. On en a un petit peu outre-atlantique, notamment Newride en Californie qui propose ce type de services, mais plutôt axé covoiturage et pas trop transports doux. Je dirais que des sociétés qui proposent “tous modes” comme nous le faisons, il n’y en a pas ou peu. Il y a quelques sociétés comme MyCO2 qui commencent à voir le jour, qui ne sont pas axés purement déplacement mais qui vont réunir tous types de services : alimentaire, habitat... et qui vont en faire une place de marché. Nous, on s’intéresse spécifiquement au transport en y apportant un service plus pertinent.

EntrepreNantes : Donc cela fait vraiment une belle opportunité de développement pour la société...

Oui, aujourd’hui, c’est une occasion inespérée de développer un nouveau service dans un environnement web et sur une place de marché qui est extrêmement importante, puisque l’on raisonne à l’échelle d’une agglomération. Le budget transport d’une agglomération est de l’ordre de 30% de son budget total, quand on raisonne à l’échelle de plusieurs milliards d’euros, on peut se prêter à rêver sur les ambitions de ce projet.

EntrepreNantes : Peux-tu expliquer comment fonctionne TransWay ?

En fait, on cherche simplement à identifier les pratiques de mobilité donc on va chercher l’utilisateur dans un service, on lui donne par exemple la possibilité de faire des déclarations de perturbations (l’utilisateur peut notamment dire que le tram est en retard) et, via sa déclaration, TransWay en déduit que l’utilisateur est dans le tram et en déduit également d’autres informations dont des statistiques. Et c’est de ces statistiques dont TransWay fait commerce. Comme l'utilisateur m'a déclaré quelque chose et que cela nous a servi, nous le récompensons.

EntrepreNantes : Comment récompenses-tu l’utilisateur ?

Je le récompense avec des points qu’on appelle des Soleillos. Nos utilisateurs s’appellent des “Guides” et le “Superguide” de l’axe de déplacement, du trajet, s’appelle le “Guide d’or”. Plus l’utilisateur se déclare sur le service, plus il gagne des points dans sa communauté (qui est finalement son trajet) et ces points sont les Soleillos. Nous avons un programme de fidélité qu’on opère dans le cadre de l’entreprise qui utilise TransWay et tous les ans, on met en oeuvre une masse financière, base sur laquelle on va récompenser les utilisateurs (plutôt sur la base d’un concours). Mais dans la mesure où l’on trouve que ce scenario est limité en terme de rendement, on propose ce même scénario aux entreprises et aux collectivités. Les collectivités peuvent ainsi valoriser leurs modes de transport, notamment le transport public, et les entreprises peuvent mettre en place un Challenge déplacement Vert en leur sein, qui a pour principal objectif de diminuer l’empreinte des véhicules dans l’entreprise (diminuer le nombre de parkings, diminuer le nombre de la flotte de véhicules dans l'entreprise etc.). et inciter les collaborateurs à venir autrement au bureau. Cela rentre dans le cadre de la responsabilité sociétale des entreprises. Cela rentre en compte dans le bilan global de l’entreprise et dans ses coûts de déplacement.

EntrepreNantes : Peux-tu expliquer l’intérêt pour une entreprise d’utiliser ce “Facebook de la mobilité” ?

L’entreprise va tout d’abord fédérer la cohésion de ses collaborateurs autour d’un programme de fidélité qui n’est pas basé sur le rendement financier, mais qui est basé sur le rendement énergétique de l’entreprise. Et cet aspect est majeur, car on ne demande plus aux gens de faire des efforts pour gagner plus, mais pour être plus efficace, et c’est éthique dans le mode de fonctionnement.
Le deuxième élément à souligner est que l’on va récompenser des usagers sur la base de ce qu’ils font de bien , et non pas sur le fait qu’ils aient la plus grosse voiture ou la plus belle des motos de la société par exemple, mais bien sur le fait de venir en vélo ou en transports en commun, et on défocalise la récompense dans l’entreprise.
Le chef d’entreprise doit bien sûr avoir un intérêt dans la mise en place du dispositif car le fait que son entreprise soit plus “sociale” ne lui suffira pas. Il va tout d’abord faire des économies, puisque si sur un parc de 100 véhicules, il arrive à enlever 2 véhicules sur sa flotte, en étant plus efficient, cela fait 2 véhicules en moins tous les ans ! (et cela va aller en grandissant puisqu’il le met en oeuvre dans le cadre d’un challenge). Puis, il faut qu’il puisse le mesurer. Il faut qu’il puisse se dire, à la fin du mois ou de l’année, quelles sont nos statistiques de progression par rapport à notre ambition. Et TransWay lui livre ces statistiques, c’est le service que l’on opère.

EntrepreNantes : Il y a combien de personnes qui utilisent TransWay aujourd’hui ?

On a commencé le projet sur la base d’expérimentations et nous avons eu la chance d’avoir le soutien de Nantes Métropole qui est notre collectivité berceau puisque notre siège social est dans l’agglomération. Nous avons démarré le service dans un périmètre d’environ 2000 salariés sur le nord-est de l’agglomération avec environ 35 entreprises. Nous avons mené cette expérimentation sur une base de 9 mois. Aujourd’hui, nous avons globalement 2000 utilisateurs. On fédère également un certain nombre de communautés dites “éco-mobiles”(sur Facebook : Covoiturage, Ecoconduite, Pédibus etc. ) et qui sont des communautés alternatives et là, on travaille avec environ 10 000 utilisateurs fédérés. Nous lançons le service sur la base de ce terreau d’utilisateurs à partir de 2011. On espère atteindre très rapidement plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs.

EntrepreNantes : Donc en 2011, TransWay est accessible à tout le monde ? (et plus seulement aux entreprises)

En fait, la marque de service de TransWay sur mobile est désormais la marque GoToo (comme "Tu y vas aussi !") et on est dans une logique de dire “Bougez, Déclarez, Gagnez”. Ce service sera opérant sur iPhone à partir de janvier (ndlr : le service a été lancé le 9 février 2011), également sur Facebook, très bientôt sur Viadeo et sur LinkedIn et évidemment sur le site de Gotoo.fr pour les gens qui n’ont pas accès aux réseaux sociaux.

EntrepreNantes : Il y a donc une vraie démarche de promotion sur les réseaux sociaux alors que GoToo est déjà un réseau social à la base ?

On définit GoToo comme étant un service vertical dans les réseaux sociaux, au même titre que Twitter ou Foursquare sont des services verticaux qui viennent se loger, finalement, dans des réseaux à plus forte notoriété. L’application GoToo est donc une application verticale, qui sera publiée et virale en janvier.

EntrepreNantes : Comment est organisée l’équipe de TransWay ?

Aujourd’hui, on a à la fois une entité qui s’appelle TransWay Labs, qui est basée à Paris et qui est plutôt le centre de Recherche & Développement de la société, et également le siège social qui est basé à Nantes. Nous avons une équipe technique et commerciale. Nous sommes beaucoup centrés sur le marketing de notre service pour l’instant, et un peu sur la commercialisation de notre produit, puis enfin, beaucoup sur l’ingénierie puisqu’il s’agit de la valeur ajoutée pour l’utilisateur.

EntrepreNantes : Et le business modèle ?

Le business modèle est basé sur un abonnement.  C’est gratuit pour les utilisateurs et le service leur permet de gagner des cadeaux en fonction de leurs déclarations sur le service. En revanche, l’ensemble du dispositif est vendu à nos clients qui sont les entreprises, et les collectivités.

EntrepreNantes : Qu’en est-il de votre partenariat avec Nantes Métropole ?

C’est formidable d’avoir pu expérimenter TransWay sur le terrain, nous remercions donc chaudement Nantes Métropole qui nous a suivi. On a, aujourd’hui, beaucoup de collectivités qui nous ont sollicité, et nous avons commencé à ouvrir un service sur la communauté d’agglomération du Choletais, nous avons également validé un partenariat sur le territoire des Mureaux, ce qui constitue un challenge puisque deux des grands constructeurs automobiles français y sont basés.
Enfin, nous avons fait une première expérimentation sur le Conseil Général de l’Isère et nous sommes en négociation avec plusieurs autres collectivités pour initier le service en 2011.

EntrepreNantes : TransWay sensibilise les personnes aux transports doux, les récompense, ce qui constitue un véritable enjeu pour la ville de Nantes et les autres collectivités...

Nous sommes effectivement dans un vrai enjeu d’efficience énergétique. Nous allons aider la collectivité à accompagner les changements de comportements, et nous allons surtout lui permettre de les mesurer, de les identifier, et donc de mettre en place un plan d’action par rapport à cette situation.
Pour donner un chiffre très simple et très concret, nous sommes aujourd’hui capables d’affirmer qu’on est capable d’aller chercher jusqu’à 30% des utilisateurs sur un axe de déplacement et nous pouvons le prouver par les expérimentations que l’on a mis en oeuvre, et un panel de 30% sur un axe de déplacement, c’est du jamais vu...

EntrepreNantes : En fait, cela permet aux collectivités d’adapter leur offre de transport...

Exactement, et cela permet de réagir. Au lieu de subir une situation de demande d’offre de transport, on la devance et on peut mettre en oeuvre une stratégie.

EntrepreNantes : Nantes peut par exemple mettre en place une ligne de bus en voyant les statistiques de Transway ?

Comme on raisonne sur les usages et sur les besoins (ce que j’exprime comme besoin en tant que citoyen) et non plus sur l’offre, on vient agréger ces informations, les structurer et les donner à celui qui met en place l’offre. A partir du moment où la collectivité connait la demande, elle peut ainsi mettre en place l’offre. L’autre enjeu est de le faire en temps réel, et c’est la R&D de TransWay.  

EntrepreNantes : Quels sont les objectifs de TransWay pour 2011 ?

Pour 2011, nous avons l’objectif de quasi tripler notre activité. Pour donner quelques chiffres, nous avons démarré notre activité début 2009, donc nous sommes une jeune entreprise, et nous faisons pratiquement 300 000 euros de chiffre d’affaires annuel. Nous avons déjà quelques bons identifiants qui nous permettent d’être sereins par rapport à ce cap. Nous cherchons bien évidemment des investisseurs pour atteindre ces objectifs car tout le monde sait que l’on arrive pas à atteindre des objectifs sans investir un minimum.

EntrepreNantes : Tu le disais tout à l’heure, vous êtes présents à Nantes et à Paris, est-ce que tu sens des différences de développement de TransWay entre les deux villes ?

Il y en a. Très sincèrement, on préfère être à Nantes car nous sommes sur un territoire qui est très agréable. Malheureusement, beaucoup de décisions sont centralisées à Paris à la fois en terme d’investissements et en terme de clients. Il était nécessaire pour nous sur un plan de décisions, notamment législatives, que l’on soit basés à Paris. Nous dépendons beaucoup des lois, des textes et des règlementations, notamment en matière d’économie de CO2. Et les groupes de travail et de réflexion sur les sujets sont plutôt à Paris.

EntrepreNantes : Quels sont les atouts de Nantes selon toi ?

Pour nous, Nantes est un véritable laboratoire puisque nous sommes sur une agglomération à taille moyenne. Je dirais que si l’on voulait prendre des villes équivalentes en Europe, on aurait Bruxelles, pourtant Bruxelles est une capitale. Nantes est sur le même niveau en terme de structures de collectivités. L’avantage également est que nous sommes sur le fleuron français du transport, sur l’un des très bon élève en matière de transports et cela nous permet d’être sereins dans les services que l’on met en oeuvre.

EntrepreNantes : Pourquoi conseillerais tu à un entrepreneur de venir s’installer à Nantes ?

Il y a un terrain qui est très favorable, puisque l’on a une effervescence d’entrepreneurs très forte, et cela entraîne tout le monde dans un dispositif. Par exemple, nous appartenons au réseau Entreprendre qui est un groupement qui fédère les entrepreneurs.

EntrepreNantes : Est- ce que tu as des besoins particuliers ?

Nous avons des besoins financiers puisque nous sommes en pleine croissance. Puis, nous avons des besoins en terme de recrutement, nous recherchons des profils très pointus dans ce que l’on appelle le 2.0, dans le web communautaires, en marketing puisque nous lançons une nouvelle campagne, et puis en commercial puisqu’à partir du moment où on veut faire du développement , il faut continuer à vendre. Mais nous ne sommes pas dans de la science pure, nous sommes dans une association d'usages sociaux et technos. 

TransWay

Les activités de TransWay : Réseau social Mobilité
Représentant : Nicolas Tronchon
Nom de l'entreprise : TransWay
Forme sociale : SAS
Capital : 37 000 euros
Siège social : 21 Rue des Magnolias 44240 LA CHAPELLE SUR ERDRE
Tèlèphone :
replique montres le 10/02/2014 à 08:35
Harga Hp smartfren le 20/02/2014 à 11:36
Really informative web site and article. I am working for e-ticaret and this article is very informative for me. Thanks a Harga Samsung Galaxy S3 2014
qqqq le 14/03/2014 à 05:03
Actually, it may be the easiest method to have the high-class together with chanel outlet glamour without any utilizing a brand new starting within banking account. Numerous buddies ask all of us which wedding band replicate custom wrist watches range from the perfect. Around We're nervous, your own 'best' replicate custom wrist watches obtain very little regarding your organization; the concept points where ever you've these folks. Might that each such replicate custom wrist watches are only replications . within the preliminary brand custom wrist watches. These types of aren't produced through the primary organization. Like a replica chanel handbags online store outcome, if you want to have the almost all 'genuine' creator replicate custom wrist watches, specialists suggest to discover a trustworthy store including replicate custom wrist watches. Whilst looking replicate creator custom wrist watches on-line, you need to be superior in relation to most of the looking on-line know-how.
Ajouter un commentaire
Obligatoire
Obligatoire (ne sera pas rendue publique)

EntrepreNantes est votre magazine en ligne dédié aux nombreux entrepreneurs du web de la région nantaise.

Edité par PressTIC, le créateur nantais du site Numerama.com (2 millions de visiteurs uniques par mois en 2010, source AT Internet), Entreprenantes vous propose de découvrir les entreprises et les entrepreneurs qui font le web et les nouvelles technologies à Nantes. (En savoir plus)