Le magazine des entreprises du web à Nantes
Vous êtes ici :
Entreprenantes
>
Magazine
oct
18
2011

La Loire-Atlantique vote l'ouverture de ses données publiques

Le Conseil général de la Loire-Atlantique a voté à l'unanimité l'ouverture des données publiques ce mardi. D'ici à mars 2012, date de disponibilité effective des données, un travail sur leur inventaire, leur cadre juridique, leur animation et leur valorisation sera mené. Dans le même temps, Etalab présentait la "Licence Ouverte", destinée à ce genre d'initiatives.

A 12h ce mardi a été votée à l'unanimité l'ouverture des données publiques du département de la Loire-Atlantique, rejoignant ainsi Nantes Métropole qui avait également pris cette décision en février 2011 à l'occasion de l'inauguration de la Cantine Numérique. 

Le Conseil général va donc autoriser la "réutilisation libre et gratuite" de ses données publiques telles que les horaires des cars Lila, les statistiques relatives aux prestations sociales, les informations relatives à la qualité de l'eau et même les données financières. "L'ouverture des données publiques départementales répond à trois enjeux : démocratique, social et économique. Elle va d'abord participer de la transparence et de la lisibilité de l'action départementale, du développement de la connaissance et de la confiance dans notre collectivité territoriale ; elle va ensuite permettre aux chercheurs, associations, particuliers ou entreprises de valoriser ces données pour améliorer la vie quotidienne ; elle peut, aussi, en créant de nouveaux services, contribuer au développement économique" commente Philippe Grosvalet, Président du Conseil général.

L'ouverture effective est prévue pour mars 2012. D'ici là, un travail sur l'inventaire des données, le cadre juridique, l'animation et la valorisation de ces données sera mené. Des échanges ont eu lieu avec l'Ecole de Design de Nantes pour établir un partenariat sur la visualisation et l'utilisation de ces données. Ce projet, appelé "Territoires connectés" aura pour vocation de stimuler la conception d'applications et d'enrichir l'expérience du département. L'école a reçu 10 000€ du département pour cette action.

Hasard du calendrier, c'est également ce mardi que la mission Etalab, qui coordonne l'action des administrations de l'Etat en matière d'ouverture des données publiques, a dévoilé la "Licence Ouverte / Open Licence". Cette licence doit faciliter et encourager la réutilisation des données publiques mises à disposition gratuitement. 

Elle permet une grande liberté de réutilisation des informations en étant libre, ouverte et gratuite. Elle promeut également la réutilisation la plus large en autorisant la reproduction, le redistribution, l'adaptation et l'exploitation commerciale des données. Enfin, elle s'inscrit dans un contexte international en étant compatible avec les licences Open Data développées à l'étranger et les Creative Commons.

Le Conseil général semble, en tout cas, vouloir s'appuyer sur le numérique pour développer l'économie du département. Si ces termes sont clairement employés par son Président à l'occasion de l'ouverture de ces données publiques, Philippe Grosvalet l'a également affirmé lors de l'inauguration de la Fabrique le 30 septembre dernier :

charlax le 18/10/2011 à 23:20
Enfin ! C'est une très bonne nouvelle. Mars 2012, c'est assez éloigné par contreâ€
TAG le 25/02/2014 à 08:20
TAG Heuer et voiture de sport aurait pu être une relation, la replique montres TAG Heuer Carrera de TAG Heuer, la Grande-Bretagne immédiatement fait beaucoup de voitures de sport. En ce qui concerne TAG Heuer Carrera immédiatement un grand TAG Heuer de course depuis 1860, mis en place dans le passé, quand il s'agit de faire même la minuterie plus précise. Depuis les Jeux olympiques 1920, en 1920, l'élégant attribué à tous de Formule Un à tout moment, la Fédération internationale de l'automobile en 2004, TAG Heuer est devenu le chronométreur officiel de l'événement sur â€â€les Indiens.
Obligatoire
Obligatoire (ne sera pas rendue publique)

EntrepreNantes est votre magazine en ligne dédié aux nombreux entrepreneurs du web de la région nantaise.

Edité par PressTIC, le créateur nantais du site Numerama.com (2 millions de visiteurs uniques par mois en 2010, source AT Internet), Entreprenantes vous propose de découvrir les entreprises et les entrepreneurs qui font le web et les nouvelles technologies à Nantes. (En savoir plus)